Tu vas bientôt partir à l’aventure ?

Préparer un voyage à vélo nécessite une planification minutieuse pour s’assurer de vivre une aventure réussie en toute sécurité et en maximisant le confort. Que tu sois un-e cycliste d’expérience ou que tu prévois ton premier voyage à vélo, voici trois étapes clés pour bien te préparer et profiter pleinement de ton voyage à vélo.

1. Planifier l’itinéraire de son voyage à vélo

La première étape pour préparer un voyage à vélo est de planifier ton itinéraire. Voici quelques conseils pour t’aider :

  • Pour commencer, choisis un itinéraire adapté à ton niveau de condition physique et à tes compétences en cyclisme ;
  • Ensuite, recherche les meilleures routes pour les cyclistes, comme les pistes cyclables ou les routes secondaires peu fréquentées ;
  • Lorsque c’est nécessaire, prévois des arrêts pour te reposer, te ravitailler en eau et en nourriture, et visiter les attractions locales ;
  • Enfin, vérifie les régulations locales en matière de camping sauvage et de sécurité routière.

Pour planifier ton itinéraire, tu peux utiliser des cartes papiers (disponibles en magasin de sport) ou numériques éthiques :

Si tu pars à l’aventure avec Univoyage, nos équipes s’occupent de préparer et de vérifier l’itinéraire de notre voyage à vélo !

Quatre cyclistes étudient la carte de l'étape vélo

2. Préparer le matériel pour son voyage à vélo

La deuxième étape pour préparer ton voyage à vélo est de t’assurer que ton matériel est en bon état et prêt pour l’aventure. Voici ce que tu devrais faire :

  • D’abord, révise et entretiens ton vélo, y compris les freins, les pneus, les dérailleurs et la chaîne ;
  • Ensuite, équipe ton vélo avec des accessoires essentiels, tels qu’un porte-bagages, des sacoches, un kit de réparation, et des lumières pour la visibilité ;
  • Lorsque ton vélo est prêt, rédige une liste de l’équipement que tu emporteras, comme les vêtements, le matériel de camping, la nourriture, et l’eau ;
  • Enfin, teste ton équipement avant le départ pour t’assurer qu’il fonctionne correctement et que tu sais comment l’utiliser.

Choisir son vélo de voyage

Quel type de vélo pour partir en voyage ?

Bonne nouvelle : il n’existe pas de définition officielle de “vélo de voyage”, et différents modèles peuvent faire l’affaire ! Les étapes réalisées au cours d’un module Univoyage sont adaptées aux personnes qui ont une simple pratique du vélo, et un vélo simple. Tu dois aussi régler ton vélo (hauteur de selle, dureté des freins…) en fonction de ta pratique afin de te sentir à l’aise.

Les équipements indispensables :

  • Trois plateaux – pour pouvoir pousser sur du plat et mouliner dans les montées ;
  • Un guidon ajusté – des poignées un peu larges et pas trop molles devraient répartir au mieux la surface d’appui de tes paumes et ménager tes poignets. Tu peux ajouter des cornes si tu comptes danser dans les montées… ou si tu aimes le style ;
  • Une selle confortable – tu peux également ajouter une sur-selle à ton vélo et te vêtir d’un bas sportif avec une “peau de chamois”, si tu veux t’assurer un confort maximal !
  • Des pneus fins et striés – les pneus fins sont adaptés aux routes et véloroutes dans le cadre d’un voyage à vélo : moins de surfaces = moins d’adhérence ! Toutefois, tu peux choisir des pneus un peu plus larges type vélo tout chemin (VTC). En tout cas, évite les pneus crantés adaptés à la pratique du VTT mais qui peut augmenter de 130% l’énergie mobilisée pour un voyage à vélo.

Choisir un bon antivol :

  • Les chaînes à maillons larges sont suffisamment souples et solides pour répondre à tes besoins ;
  • Les cadenas pliables qui se fixent sur le cadre sont de bonne facture mais coûtent souvent plus cher ;
  • Les modèles en U sont solides mais ne permettent pas toujours de sécuriser la roue avant en même temps que le cadre.

Attention !
Une chaîne souple trop fine se fera découper sans pitié !

Faire un voyage avec des sacoches ?

Il n’est pas nécessaire d’avoir des sacoches pour voyager avec Univoyage.

  • Les sacoches avant et arrière permettent de répartir la charge sur ton vélo. Assure-toi de prendre une paire si tu veux conserver un bon équilibre !
  • La petite sacoche de guidon est pratique pour garder des affaires courantes à portée de main.
  • La sacoche de cadre ou la mini-sacoche de selle permettent de ranger des petits accessoires ou des graines en cas de fringale.

Faire un voyage avec un vélo électrique ?

Le vélo électrique est en plein essor et contribue à la démocratisation de la pratique cycliste. C’est le cas notamment pour des trajets quotidiens en ville comme à la campagne, et auprès des personnes qui disposent d’une moins bonne condition physique. Malheureusement, le vélo électrique présente aussi beaucoup d’inconvénients.

Les inconvénients du vélo électrique

En revanche, le vélo électrique se trouve souvent inadapté à la pratique du voyage à vélo. En effet, l’utilisation d’un véhicule équipé d’une batterie implique de pouvoir accéder à une prise chaque soir afin de le mettre en charge, ce qui n’est pas toujours le cas sur les sites d’accueil.

De plus, le vélo électrique pose de sérieux problèmes éthiques et écologiques : la fabrication des batteries repose sur l’utilisation de métaux rares qui font l’objet d’une tension économique et d’une exploitation généralement réalisée à l’étranger dans des conditions néfastes pour l’humain et l’environnement…

Ainsi, et bien que l’utilisation du vélo électrique soit préférable à celle de la voiture (thermique ou électrique), nous vous invitons à préférer l’usage d’un vélo “mécanique“. Il suffit parfois d’une session d’entraînement, de motivation… et d’un peu d’huile de genoux 😉

Pour permettre à tout le monde de vivre l’expérience bénéfique du voyage à vélo, nous choisissons d’accueillir à vélo électrique les personnes qui ne peuvent pas pratiquer le vélo mécanique, notamment pour des raisons de santé.

Les équipements réglementaires pour rouler à vélo

Sur ton vélo, tu dois t’assurer de posséder tous les équipements requis par le code de la route :

Les 5 équipements obligatoires :

  1. Gilet jaune
  2. Sonnette
  3. Feu et réflecteur avant (jaune ou blanc)
  4. Feu et réflecteur arrière (rouge)
  5. Réflecteurs de roues et de pédales (orange)

Les 3 équipements recommandés :

  1. Casque
  2. Pneus gonflés à bandes latérales réfléchissantes
  3. Écarteur de danger

Sur un séjour Univoyage aussi : le casque vélo n’est pas obligatoire, mais recommandé !


Adopte une bicyclette !

Si tu prépares un séjour à vélo, il faut ménager ta monture !

L’association t’invite à utiliser ton propre vélo.

Pourquoi ?

  • Parce que le voyage commence quand on prépare son vélo ;
  • Pour que chaque personne développe sa propre autonomie à vélo.

Il faut donc te procurer une bicyclette et la préparer au départ (ainsi que tes mollets) !

Où me procurer un vélo pour mon voyage ?

1. Emprunter un vélo

Première étape : solliciter tes proches pour un emprunt de vélo !

2. Louer un vélo

Tu peux louer un vélo auprès d’une agence de location de vélo ou d’une collectivité.

Voir ici : annuaire de location vélo ;

3. Acheter un vélo d’occasion

Pourquoi acheter neuf quand de beaux vélos nous attendent ? Un vélo d’occasion, c’est souvent un vélo qui nécessite de passer un peu de temps pour faire des petits réglages. C’est l’occasion (sans jeux de mots) de faire connaissance avec ta nouvelle monture et de t’initier à la mécanique vélo.

Tu peux consulter les sites d’occasions ou bien rendre visite à un atelier d’auto-réparation vélo (souvent 50€ à 120€) pour t’assurer de récupérer un vélo révisé et dont l’état est garanti. Là-bas, tu pourras même demander de l’aide pour bricoler !

4. Acheter un vélo neuf

Si vraiment tu n’as pas vraiment le temps de retaper un vélo d’occasion, alors tu peux en acheter un neuf ! Le marché du vélo est en train d’exploser, et les constructeurs fabriquent de nouveaux modèles de vélos. Tu devras en trouver à ton goût 🙂

bicycle parked beside brown wooden table

Prépare ton sac à dos et tes équipements

Pour vivre en voyageant lentement, il faut emmener sa maison sur son dos.

Ce que tu dois prendre en séjour

Tu peux également choisir de prendre un cuissard vélo pour plus de confort.

Attention à ne pas te charger !

Nous t’invitons à prendre le strict nécessaire et à le faire tenir dans un sac-à-dos 45L environ.

Tu pourras le transporter sur ton dos pour expérimenter l’autonomie, l’arrimer à ton porte-bagage ou bien dans des sacoches arrière et/ou avant si tu es à vélo, ou le faire porter par le véhicule.

Tu peux aussi apporter un livre à partager ainsi que du matériel en lien avec la thématique du séjour.

Ce que nous mettons à ta disposition

  • Couchage : Tente familiale (chambre solo ou duo) et tapis de sol / matelas gonflable
  • Cuisine : ustensiles, feux à gaz, ingrédients et recettes
  • Vélo : outils et consommables (chambres à air, rustines, plaquettes de frein, câbles…)
  • Détente : barnum, tables et chaises de camping, hamacs, lumières
  • Jeux : cartes et jeux de société, balles et ballons
  • Hygiène : Toilettes sèches, douche mobile, trousse à pharmacie, gel hydro / savons / dentifrice / crème solaire / antimoustique
  • Digital : ordinateur, appareil photo, caméra

3. Se transporter à destination

La troisième étape pour préparer ton voyage à vélo est d’organiser les transports pour rejoindre ton point de départ et éventuellement pour rentrer à la fin de ton voyage. Voici quelques conseils à prendre en compte :

  • Si tu arrives en train, renseigne-toi sur les conditions de transport des vélos et réserve ta place à l’avance si nécessaire ;
  • Si tu voyages en voiture, prévois l’espace nécessaire pour transporter ton vélo et ton équipement en toute sécurité ;
  • Si tu prévois de louer un vélo sur place, vérifie les options de location et réserve à l’avance si possible.

Voyager en train avec son vélo

Les séjours et formations d’Univoyage commencent par un rendez-vous dans une gare ferroviaire. De là, nous rejoignons notre campement itinérant ou le centre de formation qui nous accueille pour les premiers jours.

Le prix du billet n’est pas compris dans l’inscription à Univoyage. Tu peux obtenir des réductions en prenant un abonnement.

Le TER – Train Express Régional

C’est le mode de transport préconisé : pas besoin de réservation, assure-toi simplement de connaître les horaires et les éventuels correspondances à prendre pour arriver à la gare de rendez-vous. Tout le réseau est desservi par les trains TER, mais certains trajets ne sont pas proposés sur le site oui.sncf. Nous te conseillons de vérifier plutôt sur :

Les prix sont fixes dans les TER, et des réductions peuvent s’appliquer en fonction des régions et abonnements. Tu peux accrocher ton vélo gratuitement dans le wagon dédié : enlève tes sacoches en entrant et assure-toi de prendre le moins de place possible pour faciliter l’accès aux cyclistes qui monteraient à bord depuis les prochaines stations.

Seul hic : le TER met plus de temps que le TGV. S’il est agréable de prendre son temps et de profiter du trajet pour bouquiner, il est possible que tu doives t’arranger pour arriver la veille si tu viens de loin…

Le TGV – Train à Grande Vitesse

Si tu viens de loin et que tu ne peux pas arriver la veille, tu peux venir en TGV.
Attention ! Avec l’ouverture à la concurrence ferroviaire, la réservation d’un train devient un véritable parcours de combattant-e. Les compagnies pratiquent la tarification en temps réel.

  • Assure-toi d’abord de réserver le plus tôt possible ;
  • Lorsque tu arrives en gare, démonte la roue avant de ton vélo et glisse-le dans une sacoche vélo (tu peux parfois en emprunter dans ton atelier d’auto-réparation).

Arriver la veille au départ

Si tu viens de loin en TER et que tu arrives la veille dans la ville du départ, tu auras besoin d’un hébergement.

Trouver un hébergement :

  • Pour commencer, tu peux essayer de faire une demande d’hébergement gratuit et solidaire auprès de la communauté cycliste “Warmshower” et sur la plateforme de Couchsurfing, ou bien auprès du réseau de solidarité Trustroots ou de Servas ;
  • Sinon, tu peux chercher un hébergement payant sur la plateforme éthique “FairBnB“, ou bien réserver un lit sur le site de la Ligue Française ou de la Fédération Unie des auberges de jeunesse ;
  • Enfin, tu peux toujours contacter l’équipe d’Univoyage pour qu’elle essaie de te dépanner avec son réseau d’adhérent-es.
Hostel

EN RÉSUMÉ

Le moins c’est le mieux !

En suivant ces trois étapes clés pour préparer ton voyage à vélo, tu seras prêt-e à vivre une aventure inoubliable en toute sécurité et en maximisant ton confort. Pense à vérifier les réglementations locales, à respecter l’environnement et à savourer pleinement ton voyage à vélo !

À Univoyage, chaque module de formation est pensé comme une expérience permettant de s’initier à un mode de vie plus responsable. Le voyage, c’est l’occasion de partir léger et de s’acquitter un peu du monde matérialiste…

1 à 4 semaines à vélo… C’est parti ?

Le matériel d’Univoyage

Au cours d’un module de formation, l’Université met à ta disposition :

Une flotte de vélos de randonnée standards,
faciles à prendre en main et à réparer.

Un véhicule-balais pour transporter le matériel,
et une cuisine mobile pour se faire à manger tous les jours !

Tout le consommable : alimentation, hygiène, outillage…
Nous ferons des points étapes pour les courses.

Des toilettes sèches et une douche mobile
À vider au compost lors du démontage du camp 😉

Tes affaires personnelles

Un beau vélo bien équipé
Sac à dos de rando (35L environ)
Vêtements (3 tenues recommandées)
Personnel (carte d’identité, téléphone, portefeuille)
Livre à partager, sur le thème de la formation

C’est bon, tes bagages sont prêts ?

Pour conclure, merci d’avoir lu jusqu’au bout ! J’espère que ces informations te seront utiles.

Si c’est le cas, je t’invite à les partager dans tes réseaux auprès des personnes qui aimeraient partir à leur tour à l’aventure en voyage à vélo.