“En Chantier !” – J2 : Une journée dans le village de Savigny

Récit du deuxième jour du séjour “En Chantier !” à la découverte de l’éco-construction à Savigny.

Mercredi 29 juin 2022 – Carnet de Chantier

Étape du jour : Savigny

À la découverte des plantes sauvages et comestibles

En cette seconde journée de séjour pas de vélo ! Nous restons à Savigny et notre campement est établit chez l’habitant. Plus précisément dans le jardin d’une maison à l’écart du centre du village et située sur une partie surélevée de Savigny. Réveil à 7h30, tout est organisé ou presque pour un départ à 8h50. En effet, nous avons rendez vous à 9h dans le centre du village pour une balade sur la découverte des plantes sauvages et comestibles.

Sous le soleil tapant du matin nous partons à 8h57, heureusement le groupe majoritairement composé de sexagénaires nous attendait. Nous sommes une trentaine de personnes, surpris d’avoir tant appris en cette matinée. Et surpris de la connaissance de nos guides et du nombre de plantes comestibles dont nous ne soupçonnons pas l’existence.

Après 3h de marche entrecoupée de pauses, des coups de soleil et des connaissances acquises, la balade prend fin.

Discussions autour des différents modes d’habitat

Nous rentrons contents et fatigués de cette balade, pressés de pouvoir manger un bon repas. Notre menu : salade de riz, maïs, tomates et fromage de chèvre. Nos cuisiniers de renoms Manon et Fanny ont su nous préparer un repas bien requinquant… sauf pour Roméo, car nous avons appris trop tard son désamour pour le chèvre !

La chaleur du soleil de 14h alors presque étouffante, nous décidâmes brièvement de nous reposer en ce début d’après-midi.

A l’heure du goûter, de grands débats se lancent autour de l’habitat et de l’éco construction. Tout le monde est alors réunit sur la seule petite parcelle d’ombre extérieur disponible et chacun exprime son avis. Certains ont beaucoup d’opinions à exprimer, d’autres moins, et cela nous prendra alors deux heures complètes.

Nous avons vu ensemble : les différents modes d’habitat, qui a déjà expérimenté quoi, mais aussi la question du confort et à quel point est-il important pour nous, quelles limites ?

Certains sont plus douillet : grand espace, beaucoup de conforts; tandis que d’autres ont une volonté de découvrir des habitats tels que des tiny house ou encore des habitats mobiles.

Repas et veillée chez l’habitant-e de Savigny

Soudain, les coups de 18h retentissent via la large cloche de l’église locale. Le besoin de nous activer s’anime. Préparation de la nourriture, courses ou autres imprévues sont à l’ordre du moment. Plusieurs équipes se forment alors, toutes déjà prévues grâce à notre magnifique tableau de répartitions des tâches disposé dans le van.

Aujourd’hui mise à part le temps de discussion de l’après-midi pas d’éco construction. Cependant lors du repas, alors partagé avec nos hôtes, nous avons beaucoup appris sur leurs métiers. Les clowns les plus drôles de Savigny étaient très accueillants, toujours avec le sourire et nous ont fait goûter de délicieuses recettes locales.

Vient alors le crépuscule et l’arrivée de la grande fraicheur que nous apporte la nuit accompagnée de ses milles étoiles. Demain la journée sera rude, certains du groupe qui sont fatigués décident de se coucher. Aux alentours de 23H30 les voix et esprits se taisent.

Equipe univoyage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.